14-08-2020 | Latest News , Middle East , Health Care in Danger

Liban : les hôpitaux manquent de matériel médical et les habitants ont besoin d’aide pour reconstruire leur vie

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) travaille d’arrache-pied dans toute la ville de Beyrouth pour venir en aide aux habitants.

Plus de 6000 personnes ont été blessées dans l’explosion du 4 août, et les hôpitaux ont besoin de matériel médical d’urgence. Des kits de pansements, des attelles, des gants ainsi que du matériel de perfusion, d’injection et de suture ont été fournis cette semaine à l’hôpital Saint George, dans le centre de Beyrouth. Cet hôpital est l’un des trois à avoir été gravement endommagé.

Pour répondre aux besoins énormes de la population en matière de santé, le CICR soutient 13 hôpitaux ainsi que d’autres structures médicales de la capitale, notamment en leur fournissant des fauteuils roulants, des béquilles et des aides à la mobilité et en apportant un soutien psychologique aux blessés pris en charge à l’hôpital universitaire Rafic Hariri, avec lequel le CICR travaille en partenariat depuis un certain temps. Plusieurs personnes ont également été soignées dans notre Centre de formation en traumatologie balistique situé à Tripoli, dans le nord du Liban.

Au moins 300 000 personnes ont perdu leur logement dans la catastrophe, et de nombreuses autres dans certains des quartiers les plus durement touchés vivent dans des habitations délabrées, n’ayant que peu ou pas de moyens pour effectuer des réparations de fortune. Après des mois de grave crise économique et de lutte contre la pandémie de coronavirus, le Liban se trouvait déjà dans une situation de grande fragilité, et beaucoup de familles auront du mal à se relever de ce drame.

Nos équipes sont présentes sur place, dans tous les quartiers de Beyrouth, pour évaluer les besoins des personnes qui ont perdu leur maison et tous leurs biens. Plus de 400 colis alimentaires ont été distribués aux personnes sans abri, directement ou par le biais d’une organisation locale. Lors de la dernière distribution effectuée jeudi, des dizaines de familles ont reçu une aide dans le quartier de Karantina, où vivent certains des habitants les plus vulnérables de la capitale, parmi lesquels des réfugiés syriens.

Le CICR aide par ailleurs les autorités à réparer les infrastructures endommagées qui approvisionnent en eau six hôpitaux et quelque 120 000 personnes à Beyrouth. Il soutient également les activités déployées par son partenaire local, la Croix-Rouge libanaise, notamment en vue d’aider les familles à retrouver des proches portés disparus.

Pour plus d’informations sur notre action, veuillez prendre contact avec nos porte-parole :

Rona Halabi, porte-parole du CICR au Liban, ralhalabi@icrc.org, tél. : +961 70 153 928

Ruth Hetherington, porte-parole du CICR pour le Moyen-Orient, Genève, rhetherington@icrc.org, tél. : +41 79 447 37 26

Frédéric Joli, CICR Paris, fjoli@icrc.org, tél. : +33 1 56 54 1113

Francesca Suarez-Dobson, CICR Londres, fdobsonsuarez@icrc.org, tél. : +44 20 3943 5073

Elizabeth Shaw, CICR Washington DC, egormanshaw@icrc.org, tél. : +1 202 361 1566

LISTE DES PLANS

 

Lieux de tournage : Hôpital Saint-Georges, Achrafieh, Beyrouth, Liban.

Durée : 00:55

Format : HD, mp4, 166 MB

Caméra : Canon EOS5D/18-135 mm

Date de tournage : 11 08 2020

Crédit à l’écran en tant qu’auteur : CICR

Vidéographie : Hiam Hilal

Montage : Charbel Barakat

Images libres de droits

20200811_lebanon_explosion_HEALTH.mp4

00:00

Réception des secours médicaux du CICR par une équipe de l’hôpital, Hôpital St Georges, Achrafieh, Beyrouth, Liban, 11 août 2020.

00:33

Volontaires transportant les secours médicaux, Hôpital St Georges, Achrafieh, Beyrouth, Liban, 11 août 2020.

00:41

Équipe du CICR déchargeant le camion, Hôpital Saint-Georges, Achrafieh, Beyrouth, Liban, 11 août 2020.

00:48

Équipe du CICR inspectant les dommages subis par la section des urgences, Hôpital Saint-Georges, Achrafieh, Beyrouth, Liban, 11 août 2020.

0:55

FIN

Lieux de tournage : Quartier de Karantina, Beyrouth, Liban.

Durée : 02:44

Format : HD, mp4, 212 MB

Caméra : Canon EOS70D/18-135 mm

Date de tournage : 12.08.2020

Crédit à l’écran en tant qu’auteur : CICR

Vidéographie et montage : Charbel Barakat

Images libres de droits

20200812_lebanon_explosion_ECOSEC.mp4

Séquences vidéo

00:55

Arrivée du camion d'aide du CICR sur le lieu de distribution, quartier de Karantina, Beyrouth, Liban, 12.08.2020.

01:05

Différents plans de la préparation et de la distribution des colis alimentaires, quartier de Karantina, Beyrouth, Liban, 12.08.2020.

01:42

Personnel du CICR écoutant les griefs, quartier de Karantina, Beyrouth, Liban, 12.08.2020.

01:46

Enfant attendant que sa grand-mère reçoive son colis d'aide d’urgence, quartier de Karantina, Beyrouth, Liban, 12.08.2020.

01:56

Insertions de Khaled Ibrahim [extrait sonore A], quartier de Karantina, Beyrouth, Liban, 12.08.2020.

LOGLIST

Extrait sonore_A : [ Khaled Ibrahim ], Réfugié syrien quittant le quartier de Karantina, Beyrouth, Liban, 12 août 2020.

01:57 

« En raison de la guerre et de l’insécurité en Syrie, nous nous sommes enfuis à Beyrouth. »

02:06

« Cela fait six ans que je vis dans le quartier de Karantina à Ashrafieh, depuis 2015. »

02:11

« Nous avons beaucoup souffert de la crise du Covid-19. »

02:16

« Avant, nous arrivions à survivre économiquement, mais plus maintenant. J'ai été blessé lors de l’explosion et actuellement, je suis sans emploi. »

02:28

« Ma fille adorait dessiner et écrire, l’explosion l’a perturbée. »

02:36

« Avant, elle dormait seule dans sa chambre, maintenant elle ne s’endort que si elle est près de moi et de sa mère. »

02:42

« Elle jouait avec sa sœur, mais plus maintenant. »

Extrait sonore_B : [ Wafaa Al Khatib ], résident libanais dans le quartier de Karantina, Beyrouth, Liban, 12 août 2020.

02:44

« Ce qui s’est passé au moment de l’explosion, ça tenait plus de la fiction ! »

02:48

« les maisons ont été endommagées, il y eu de nombreux blessés, dont un grièvement, qui est toujours à l’hôpital. »

02:55

« les enfants dans la rue ont été emportés par l’explosion, même nous, qui étions chez nous. »

02:58

« quand on pense à ce qui s’est passé, on se demande si on rêve, c'était incroyable. »

03:03

« les familles mangeaient tranquillement, puis tout a été détruit. »

Extrait sonore_C : [ Hind Abbas ], résident libanais dans le quartier de Karantina, Beyrouth, Liban, 12 août 2020.

03:09

« Le salon a été soufflé par l’explosion et les éclats de verre ont blessé mes neveux et mes nièces. »

03:15

« Mon neveu est encore traumatisé, il n'arrive pas à dormir, il nous tient tout le temps la main. »

03:23

« Nous avons mis des bâches en plastique sur les fenêtre des chambres, parce que l’hiver arrive. »

03:27

« Nous habitons encore dans notre logement endommagé, parce que nous n’avons pas d'autre abri. »

03:33

« Le chômage est une pression de plus pour nous, nous, le peuple Libanais, nous n'avons jamais autant souffert. »

03:40

« Difficile d’envisager l’avenir avec confiance quand on vit dans ces conditions. »

03:44

FIN

 

 

 

Duration : 3m 40s
Size : 175.2 MB
On Screen Credit: ICRC or logo

More Related News