03-04-2020 | Latest News , Middle East

Syrie : Mesures de prévention contre le COVID-19 à l’hôpital de campagne d’Al-Hol

Alors que la riposte mondiale à la pandémie de COVID-19 s’accélère, le Comité international de la Croix-Rouge en appelle à tous afin que les personnes incarcérées ou vivant dans des camps de réfugiés et de déplacés à travers le monde ne soient pas oubliées.

La promiscuité et l’insalubrité sont déjà des réalités pour des dizaines de milliers de détenus ainsi que pour les quelque 100 000 habitants des camps disséminés dans le nord-est de la Syrie. (from Key messages).

Le camp d’Al-Hol offre un exemple frappant des défis humanitaires auxquels nous devons faire face : quelque 66 000 personnes – en majorité des enfants et des femmes – y vivent dans les pires conditions.

L’hôpital de campagne d’Al-Hol, géré par le CICR et le Croissant-Rouge arabe syrien, reste ouvert, offrant des services dont la population du camp a tant besoin, y compris des soins d’urgence.

Afin de permettre à l’hôpital de rester ouvert et de fonctionner à sa pleine capacité, notre équipe met en place toutes les mesures de prévention et autres nécessaires pour protéger les patients (et se protéger elle-même) contre toute propagation du virus.

Notre équipe médicale travaillant actuellement à l’hôpital compte 16 membres (chirurgiens, personnel infirmier et physiothérapeutes). Chaque semaine, elle voit en consultation environ 200 patients et pratique une vingtaine d'interventions chirurgicales ; en moyenne, elle accueille 24 nouveaux patients et dispense 44 séances de physiothérapie.

Parmi les mesures de prévention mises en place figurent la pose de clôtures pour éviter une trop grande affluence, l’installation de nouveaux postes de lavage des mains, la fourniture d’équipement de protection supplémentaire au personnel qui effectue le triage des patients, l’interdiction pour les familles d’accompagner les patients et, enfin, des contrôles avant l’entrée pour tout cas suspect détecté. (new info)

Le CICR continue également, grâce à des sous-traitants, d’assurer l’alimentation en eau potable par camions citernes et la collecte d’ordures. Nous avons modifié le mode de fonctionnement de notre cuisine collective : les repas sont désormais livrés dans les tentes, individuellement, afin d’éviter les attroupements et les files d’attente. Nous livrons aujourd’hui encore 50 000 repas par semaine, comme d’habitude.

 

Pour les personnes vivant dans les zones de guerre, le COVID-19 est une menace de plus, venant s’ajouter à beaucoup d’autres.  Depuis près de dix ans, les Syriens voient peser sur leur vie des menaces constantes telles que fusillades, tirs d’artillerie, bombardements et/ou manque de soins de santé d’urgence. Les défis et les besoins humanitaires sont aujourd’hui notamment les suivants en Syrie : (from Key messages).

 

  • Dans tout le pays, la moitié des établissements de santé ont fermé ou ne sont plus que partiellement opérationnels.
  • Les déplacements de population massifs ont réduit l’accès aux soins de santé et aux services essentiels dans tout le pays. Selon les estimations, un Syrien sur deux est déplacé, à l’intérieur ou à l’extérieur du pays.
  • Les zones d’hostilités actives sont durement touchées. Cela a entraîné une forte réduction des services de santé, forçant des personnes blessées ou malades à parcourir de longues distances pour se faire soigner et les rendant encore plus vulnérables.

Dans de nombreux endroits où le CICR mène ses activités, l’eau propre est un luxe et le savon un bien quasiment introuvable. La « distanciation sociale » est un privilège qui n’est tout simplement pas accessible aux personnes qui vivent dans de telles conditions. Le manque de ressources peut entraver la mise en œuvre des mesures de base visant à prévenir et à combattre les infections. Ce sont là des conditions idéales pour une propagation rapide du virus. C’est pourquoi une riposte mondiale s’impose. ((from Key messages).    

Il est vital que les États et les organisations humanitaires répondent de façon immédiate et concertée : il faut absolument éviter que le COVID-19 soit catastrophique pour les pays déchirés par la guerre, dont les systèmes de santé sont fragilisés. Nous devons prendre d’urgence des mesures visant à prévenir la pandémie et à la combattre, avant que le COVID-19 ne prenne pied dans les zones de conflit. ((from Key messages).

FIN

Duration : 2m 27s
Size : 14.7 MB

Documents (1)

More Related News