20-10-2017 | Europe & Central Asia

Alep : « Ne laissez pas les civils attendre dans l’incertitude » Press Release


Genève / Damas (CICR) - Des milliers de personnes, dont des femmes, des enfants, des malades et des blessés, demeurent piégés dans Alep-Est, dans l'attente que l'opération d'évacuation puisse se poursuivre. Ils ont attendu toute la nuit près de la ligne de front, épuisés par la peur, la fatigue et un froid glacial.

« Les gens s'attendent à ce que nous continuions l'évacuation. Il est important que les parties sur le terrain fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour mettre fin à cette terrible incertitude », exhorte Marianne Gasser, cheffe de la délégation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) en Syrie et actuellement à Alep. « Tous ces gens ont énormément souffert. Il faut qu'un accord soit trouvé, il faut pouvoir sauver des milliers de vies. »

Avec l'accord de toutes les parties, le Croissant-Rouge arabe syrien et le CICR ont déjà réussi à évacuer environ 10 000 personnes, dont beaucoup se trouvaient dans un état de santé ou d'épuisement très préoccupant. Hier, en raison d'un regain de tension entre les parties, l'évacuation a dû être suspendue.

Ce matin, le Croissant-Rouge arabe syrien et le CICR ont reçu des signaux encourageants des parties à propos d'un accord qui pourrait être conclu rapidement.
« Nous nous tenons prêts à reprendre notre mission pour faciliter les évacuations conformément à notre mandat humanitaire et notre rôle d'intermédiaire neutre dans les conflits armés. Mais nous avons besoin que toutes les parties sur le terrain apportent de solides garanties en termes de sécurité et de passage afin que l'opération puisse reprendre. Nous ne pouvons pas abandonner toutes ces personnes », conclut Marianne Gasser.

 

Informations complémentaires :

Service de presse, CICR Genève : +41 22 730 34 43

 

 

More Related News