Multimedia Newsroom
Preview and download rights-free material. Caution: our footage can be triggering

13-03-2013 | Africa

Somalie: des dizaines de milliers de personnes toujours séparés d

La situation humanitaire en Somalie s'est légèrement améliorée, mais d'importants problèmes humanitaires continuent de se poser dans tout le pays. Les vingt années de conflit ont séparé des dizaines de milliers de personnes de leur famille et on ignore encore ce que sont devenues 12 000 de ces personnes. Mais le temps qui passe n'entame pas la détermination de certains Somaliens à retrouver leurs proches disparus.

Batulo vit dans un camp de personnes déplacées installé sur les lieux de l'ancienne ambassade du Royaume-Uni à Mogadiscio. Sa famille a tout perdu pendant le conflit. Cela fait plus de quatre ans qu'elle vit dans le camp et pendant quatre ans, elle a été sans nouvelles de son mari. Ayant demandé au Croissant-Rouge de Somalie de le retrouver, elle a appris, en 2012, qu'il était à Nairobi, au Kenya voisin. Le Croissant-Rouge de Somalie l'a alors aidée à reprendre contact avec lui.

Même s'il y a de plus en plus de téléphones portables en Somalie, des messages Croix-Rouge/Croissant-Rouge continuent d'être échangés. Pour les Somaliens qui vivent dans les camps ou dans des zones rurales, c'est souvent le seul moyen de communication possible.

Peu de temps après que Batulo a eu rétabli le contact avec son mari, ce dernier est décédé. Batulo a continué d'envoyer des messages Croix-Rouge/Croissant-Rouge à son beau-frère, et elle a découvert que son mari avait eu d'autres enfants à Nairobi. Batulo est triste que son mari soit mort, mais elle continue d'envoyer des messages familiaux à son beau-frère. Elle explique : « C'est un tel bonheur de pouvoir rétablir le contact avec des gens dont on a été sans nouvelles depuis longtemps. »

La radio restant le meilleur moyen d'atteindre une grande partie des Somaliens, le CICR et la BBC collaborent à la recherche des personnes portées disparues. Le CICR et le Croissant-Rouge de Somalie recueillent les noms que le service somalien de la BBC diffuse sur les ondes cinq fois par semaine, dans le cadre d'une émission de radio de 15 minutes. En 2012, 10 000 noms ont ainsi été lus à la radio.

Hashi, qui vit à Mogadiscio, a présenté une demande de recherche de ses frères disparus au Croissant-Rouge de Somalie. Accroché à une petite radio, il ne manque jamais l'émission de la BBC. « J'ai cette radio à l'oreille tous les jours, dit-il. Je l'ai achetée pour ça. »

En collaboration avec le Croissant-Rouge de Somalie, le CICR conduit une vaste opération dans le pays afin de réunir les familles dispersées par le conflit. En 2012, 19 000 personnes ont échangé des messages avec des proches se trouvant à l'intérieur du pays ou à l'étranger, et 300 personnes ont été localisées à la suite d'une demande de recherche faite par des membres de leur famille auprès du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. (lire les récits sur icrc.org sur ce que fait le CICR pour aider les réfugiés somaliens dans les pays d'Afrique de l'Est à recontacter leur famille à l'étranger, aux États-Unis ou en Australie par exemple, et sur la façon dont il a retrouvé, au Yémen, la famille d'un réfugié somalien au Royaume-Uni.)

Le Croissant-Rouge de Somalie disposent de 23 bureaux répartis dans tout le pays qui travaillent à aider les personnes à rétablir et maintenir le contact avec leur famille en Somalie ou à l'étranger. À ce jour, le CICR a publié les noms de 12 000 personnes portées disparues sur un site Web spécifique. Les Somaliens vivant hors de leur pays peuvent s'y connecter pour rechercher des membres de leur famille. Partout dans le monde, les personnes cherchant à rétablir le contact avec des proches dont ils ont été séparés pendant ou après une crise peuvent aller sur familylinks.icrc.org ; ce nouveau site Web leur permet de contacter des spécialistes qui suivront personnellement leur demande. 

More Related News